Notre corps

  • Vous avez quelques kilos et quelques centimètres de tour de taille en trop et vous aimeriez vous en débarrasser ? Voici 7 aliments qui sont bons pour la santé et qui vont vous aider à brûler les graisses superflues. 

    juil-2017
  • A partir de 50 ans, environ 10% à 15% de la population souffre d’une perte musculaire liée à l’âge appelée : « sarcopénie ». La perte peut même dépasser les 30% pour les plus de 75 ans. Bien que la sarcopénie soit une conséquence naturelle du vieillissement, elle n’est fort heureusement pas une fatalité…

    juil-2017
  • Les gènes dont j’ai hérité ont conduit mon grand-père à l’infarctus, ma grand-mère à l’Alzheimer, ma mère au cancer du côlon… Suis-je condamné à vivre les maladies que mes prédécesseurs ont inscrit dans les gènes qu’ils m’ont transmis ? 

    aoû-2016
  • Zoom sur l’échographie carotidienne

    Détecter les signes précoces d’athérosclérose permet ­d’identifier les personnes qui présentent des risques accrus de développer un infarctus du myocarde ou une attaque ­cérébrale et d’agir de manière préventive. Un dépistage rendu possible par l’échographie des carotides.

    Par le Dr Pierre-Frédéric Keller

    sep-2015
  • Médicament et risques de mortalité

    Quoi de plus banal que de prendre un médicament? En apparence tout au moins, car les études montrent que prendre un médicament sans un accompagnement professionnel rigoureux présente un risque de mortalité 5 à 10 fois plus grand que de prendre sa voiture! Un peu comme de conduire sans sa ceinture de sécurité! Tour d’horizon d’un risque largement sous-estimé du public et aux conséquences considérables.

    Par Julie Eigenmann, Jean-Philippe de Toledo

    aoû-2015
  • Pour les Romains et les Grecs, prendre soin de son corps et de sa beauté était bien plus qu’une question d’hygiène ou de mode. C’était une manière de vivre. Etre beau signifiait avoir son apparence en harmonie avec son esprit.

    Par le Dr Jan Pampurik, chirurgien plastique

    oct-2014
  • Depuis l’Antiquité, la notion d’activité physique est fondamentale pour « soigner sa santé ». Il était recommandé d’adapter son alimentation à son activité physique, d’alterner des périodes actives avec des périodes de repos, de nourrir son esprit autant que son corps; bref, d’avoir une vie équilibrée et de faire de son corps son ami. Aujourd’hui, différentes formes d’activités physiques sont bénéfiques pour la santé et permettent de se « reconnecter » à notre corps.

    Par le Dr Michel Golay, chiropraticien, Athletica

     

    oct-2014
  • Le corps humain n’est pas qu’un simple organisme. Certes, il est sous l’influence directe et constante du cerveau, d’où la prolifération des maladies dites « psychosomatiques ». Mais l’inverse est tout aussi prépondérant. L’état de santé de notre corps influence fortement nos pensées et notre moral. Y prend-on suffisamment garde ?

    Par le professeur André Giordan, physiologiste et épistémologue, 
Université de Genève

    oct-2014
  • Dirigé par le Dr Pierre-Frédéric Keller, cardiologue aux HUG, le programme ELIPS vise à aider les patients victimes d’un infarctus à prendre soin d’eux pour ne pas faire partie des 15% qui récidivent dans l’année qui suit. Interview.

    Propos recueillis par Patricia Bernheim

    oct-2014
  • Le phénomène responsable de l’arthrose est bien connu, mais on ne sait pour l’heure ni prévenir ni guérir cette maladie chronique qui touche 85% des personnes de plus de 70 ans. Différentes approches permettent en revanche d’atténuer les douleurs qu’elle génère.

    Par Patricia Bernheim

    oct-2014

Pages